Paiements en 3 fois sans frais - Retours gratuits jusqu'à 15 jours

Samsofy s’amuse avec des Lego à la Cité du Temps – Tribune de Genève

Samsofy Tribune de Genève

Exposition – L’artiste lyonnais intègre ses personnages dans des installations ludiques savoureuses.

Double page pour Samsofy dans le journal Tribune de Genève le 26-01-17 par Philippe Muri, journaliste culture Tribune de Genève

 

La première fois qu’il a eu en main une boîte de Lego, il avait déjà 14 ans. « C’était le commissariat de police », se souvient Sofiane Samlal, internationalement connu aujourd’hui sous le pseudonyme de Samsofy. « Dans mon enfance, à Casablanca, je n’ai jamais joué aux Lego. Peut-être ai-je pallié un manque », relève en souriant l’artiste lyonnais, 36 ans, exposé en ce moment à la Cité du Temps, à l’enseigne de Microcosmes.

Aux murs, une série de photos ludiques intégrant de manière savoureuse les figurines en plastique produites par la firme danoise. On y trouve aussi bien un Sherlock Holmes enquêtant face à des tableaux en forme de biscuits chocolatés qu’un hommage à Magritte ou un mini-Batman en train de faire sécher ses capes sur une corde à linge. « J’aime bien travailler sur l’art en général, les super-héros et l’inattendu », résume Samsofy, qui mêle de manière aussi joyeuse que savante les techniques du Street Art, de la maquette et de l’installation.

 

Univers miniatures

Ancien animateur en ludothèque, ce passionné de roller acrobatique a commencé sa carrière en immortalisant des scènes de sport extrêmes en milieu urbain, avant de trouver sa voie en photographiant des univers miniatures imaginés de toutes pièces. « Quand mon fils Eliott est né en 2013, j’ai arrêté de travailler pour m’occuper de lui. Pendant ses siestes, j’ai commencé à bidouiller des photos en y mettant des personnages Lego achetés tout exprès. »

Très vite, les créations pétillantes de Samsofy suscitent l’enthousiasme. Sur les réseaux sociaux, les internautes plébiscitent cet « art mégapositif » à grand renfort de « like ». Côté médias, le Nouvel Obs lui réserve une pleine page par semaine durant deux ans. Et la chaîne télévisée Arte lui confie la réalisation de photos inédites pour sa saga Star Trek. Diffusées dans le monde entier, ses images jouant avec les échelles et les matériaux inspirent même désormais différents suiveurs. « J’ai généré pas mal de vocations », relève l’ami du Lego, goguenard.

Contrôlant la profondeur de champ au millimètre, réglant ses éclairages de manière extrêmement précise, Samsofy veille à chaque détail. « Pour certaines photos complexes, je réalise entre 400 et 500 clichés, afin d’obtenir pile-poil celle que j’ai en tête. » Auparavant, ce bricoleur jamais en panne d’imagination aura réalisé quelques croquis et effectué des recherches sur Internet afin que les situations qu’il échafaude paraissent véridiques. « Le personnage arrive toujours en dernier dans la conception. Il peut y avoir au final un petit passage par Photoshop. Mais il s’agit d’interventions minimes. »

 

Carte blanche

Après avoir imaginé quelque 250 mises en scène différentes, Samsofy continue de rêver en grand son petit monde de Lilliputiens. « J’ai encore plein d’idées, notamment des partenariats avec d’autres artistes. »

Qu’en pense le groupe Lego? « En fait, je n’ai pas vraiment de contact avec la maison mère. On connaît mon travail, mais on me laisse carte blanche. » Ce qui permet à notre homme de réaliser à l’occasion des séries plus pointues, sur les migrants, la vague d’attentats en France et en Belgique ou l’élection de Donald Trump. « J’aime bien mettre parfois un peu de gravité dans mes images . »

 

«Microcosmes», photos de Samsofy, jusqu’au 19 février, la Cité du Temps, pont de la Machine, 1. Tlj 9h-18h. Entrée libre. Rens: www.samsofy.fr et www.chromia.fr (TDG)

(Créé: 26.01.2017, 09h49)

 

Pourquoi faire confiance à la galerie Chromia ?


Scellés & certificats
d’authenticité
inclus

Service client
disponible
7j/7

Retours gratuits
sous 15 jours

Livraison gratuite
en France
et en Suisse