Paiements en 3 fois sans frais - Retours gratuits jusqu'à 15 jours

portrait-severine-metraz

Séverine Metraz, artiste plasticienne

L'intérêt pour l’architecture et l’Homme de Séverine Metraz, artiste plasticienne

Issue d’une famille d’ouvriers et née dans une petite ville de montagne, elle se questionne depuis toujours sur la vie des hommes peuplant les immeubles des grandes villes. C’est alors comme une obsession qu’elle peindra la vie de chacun de nous derrière les fenêtres d’immeubles, vaquant à leurs tâches quotidiennes, drôles, insolites ou violentes. Ce fourmillement humain contre la rigidité de l’architecture, cette fragilité cellulaire derrière la dureté du béton et du verre, la fascinent au point de transformer LA VILLE en un chaos général ou chacun se mêlent au rythme d’une musique imaginaire.

Dans sa série « DésARTchitecture », Séverine Metraz conçoit une peinture originale, où cohabitent les éléments figuratifs, symboliques et abstraits. Le cercle, remplit et colorié de couleurs vives (souvent jaune) est omniprésent et rythme le temps dans la ville, il représente un réverbère qui s’allume à la tombée de la nuit, rendant vivante la toile au gré de la lumière ambiante. Admiratrice des travaux des architectes Gaudi et Hundertwasser, l’artiste abuse des couleurs vives et de formes généreuses frôlant ainsi l’art brut, naïf ou les dessins d’enfants.

Les églises, temples ou cathédrales de Séverine Metraz sont souvent mis en avant. Certes, une attirance pour leur architecture est grande mais n’y a-t-il pas derrière cela une fascination pour ce qui a toujours rassemblé ou divisé les peuples ? La Religion.

« La religion me fascine car elle a une toute puissance incommensurable et intemporelle. Je n’ai pas choisi de travailler ce sujet, il s’est imposé dans mes œuvres dès mes premières peintures sur l’architecture et la ville. Puis instinctivement j’ai iconisé mes portraits de femmes.

C’est comme cela que j’en suis venue à traiter directement les Icônes religieuses et les images pieuses au travers de mes récents travaux de collage, sur lesquelles je travaille depuis une année : Je pose un regard féminin sur l’univers masculin qu’est la religion. Je cherche à représenter un monde à la fois cruel et délicat, où règne le mariage des contraires, le mélange des genres et des époques. Quant à l’ultra-contemporanéité des images choisies, elle trahit mon goût pour le design, la mode et la haute-couture.

Mes collages sont le résultat d’une règle de départ que je m’impose: le cadavre exquis.
Je les construis par répétition, juxtaposition et superposition d’images. Le geste est mécanique et me porte vers une immédiateté visuelle. Ensuite, je travaille l’esthétique afin de rendre le sujet traité plus doux, plus abordable. Je le dédramatise pour le rendre accessible. »

Article d'Anne-Laure Peressin dans « L’Officiel Galeries et Musées » n°71 - France

« La femme de Séverine Metraz est élevée au rang d’Icône anticléricale. Singulier paradoxe ? Images de dévotion aguichantes, sarcastiques, provocantes et pourtant d’une harmonie indubitable, tout observateur saura librement trouver à quel "sein" se vouer.

Ses collages puisent dans les répertoires pieux du gothique international tant dans le choix des personnages que l’utilisation du doré, mêlés à des papiers glacés aux couleurs tapageuses, arrachés des pages de magazines. Ce melting-pot transgenre marie les contraires pour offrir à vénérer une nouvelle religion humaniste et anti-conventionnelle ! »

 

Découvrir ses œuvres en vente sur notre boutique en ligne

Pourquoi faire confiance à la galerie Chromia ?


Scellés & certificats
d’authenticité
inclus

Service client
disponible
7j/7

Retours gratuits
sous 15 jours

Livraison gratuite
en France
et en Suisse